Horus Pharma
Horus Pharma

Le Vieillissement oculaire

Qu’est-ce que le vieillissement oculaire ?

L’œil, comme tous les organes, subit les effets du temps. C’est au moment de l’adolescence que la vision est la plus performante. A partir de 45 ans, l’acuité visuelle a tendance à diminuer et les yeux sont touchés par des affections comme la presbytie, la cataracte ou la DMLA1.

Le vieillissement oculaire est un phénomène génétique et physiologique inévitable, cependant de nombreux facteurs environnementaux agissent sur ce vieillissement des yeux. En effet, les tâches du quotidien comme travailler sur un ordinateur, regarder la télévision, lire et écrire requièrent une bonne acuité visuelle2. Bien que muni de protections naturelles, l’œil est très sollicité. La qualité de la vue est donc malheureusement impactée par l’utilisation de lumière artificielle, des carences en vitamines ou des pollutions diverses1.

Qu’est ce qui change pour nos yeux ?

Avec les années, de nombreux changements s’opèrent. La pupille, moins réactive, s’adapte plus lentement aux changements de luminosité. Le cristallin lui se raidit et devient plus dense. L’œil a alors plus de difficulté à effectuer la mise au point sur des éléments proches et à voir dans la pénombre. Les couleurs sont également perçues différemment. Au global, l’œil dispose de moins de cellules nerveuses qu’auparavant, ce qui entraine une altération de la perception de profondeur. Enfin, les yeux sont plus secs et sont souvent sujets à la sécheresse oculaire. L’ensemble de ces modifications peuvent provoquer la perte de la vision de près, un besoin de lumière plus vive ainsi que le changement de perception des couleurs2.

Quelles sont les maladies les plus communes dues à ce vieillissement oculaire ?

Le vieillissement touche toutes les parties de l’œil et ses nombreux fonctionnements, divers troubles et affections apparaissent alors :

La presbytie : Avec l’âge, le cristallin perd de son élasticité et a du mal à s’épaissir. En vieillissant, le pouvoir d'accommodation diminue, la mise au point pour la lecture et la vision de près ne se font plus correctement3.

La cataracte : Le cristallin contient des protéines qui s’oxydent et diminuent avec le temps, ce qui provoque son opacification. La transparence de l’œil est alors affectée, la lumière ne passe plus à travers l’œil comme avant. L’apparition progressive de cette opacité engendre une vision brouillée et floue4.

La DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge) : Le Macula, zone centrale de la rétine, vieillit et entraine une perte progressive de la vision centrale. Dans certains cas, une tâche noire peut apparaitre dans le centre du champ de vision, de près elle devient compliquée. Les visions périphériques et latérales sont quant à elles intactes5.

Quels sont les facteurs de risque du vieillissement oculaire ?

Le facteur principal du vieillissement oculaire est l’âge, entre 40 et 50 ans, l’œil est particulièrement touché et présente les premiers signes de pathologies oculaires. Le tabagisme qui engendre une oxydation de la rétine et du cristallin et l’exposition répétée à la lumière et au soleil favorisent également le vieillissement de l’œil. Des carences en pigments maculaire et des antécédents familiaux6 peuvent aussi être des éléments aggravants. Enfin, l’alimentation est un des facteurs pouvant accélérer le vieillissement oculaire et accentuer l’altération de la vision.

Quel lien y’a-t-il entre l’alimentation et le vieillissement oculaire ?

Les affections dues au vieillissement oculaire sont liées à une oxydation et une production de radicaux libres communs au phénomène de vieillissement. Pour lutter contre ce mécanisme et ralentir l’évolution de cette pathologie, il est recommandé d’adopter une alimentation saine et riche en antioxydants, Oméga-3, caroténoïdes, vitamines et minéraux.

Constituants naturels des cellules visuelles, les Oméga-3 apportent une protection à la rétine contre le vieillissement de l’œil. Ils sont présents dans les acides gras que contiennent les poissons, les huiles ou les noix. Il est important de favoriser les Oméga-3 sous la forme de phospholipides plutôt que de triglycérides pour une pénétration cellulaire, une tolérance et une digestion meilleures. Enfin, le bon fonctionnement des cellules de la rétine est assuré par la prise de vitamines A, B, C et E et de minéraux qui ont des actions complémentaires et représentent des antioxydants efficaces pour la protection des yeux.

L’ensemble de ces nutriments peuvent être consommés sous la forme de compléments alimentaires ou retrouvés dans des aliments précis, ils sont à consommer en prévention du vieillissement oculaire ou en traitement. L’objectif est de lutter contre le vieillissement oculaire, protéger la vision et ralentir l’apparition de divers troubles et pathologies oculaires.

1- Adapté du site de l'Association Nationale pour l'Amélioration de la Vue (ASNAV) : lien
2- Besdine Richard, Changements corporels du vieillissement : lien
3- Garrity James, Hhitney and betty MacMillan, Effets du vieillissement sur les yeux : lien
4- Timsit marc, Opération de la cataracte : lien
5- Définition de la DMLA : lien
6- Seddon JM, Ajani UA, Sperduto RD et al. Dietary carotenoids, vitamin A, C, and E, and advanced age-related macular degeneration. Eye Disease Case-Control Study Group, JAMA 1994;272:1413-1420

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies et autres traceurs afin de vous proposer
du contenu et des services personnalisés selon vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites.
Pour en savoir plus, consultez notre politique de protection des données personnelles

Abonnez-vous à notre newsletter ICI